...OU 50 RECETTES IMAGINIENNES PEU AVOUABLES POUR AVOIR DU SUCCÈS, DU CHARME ET AUTRES CHOSES SEMBLABLES ET CE, SANS INCANTATIONS

   

Un livre plus que sulfureux, qui ne circule que dans certains milieux de fort haut ésotérisme, rarement réédité depuis sa parution en 1824 (et pour cause, vous verrez pourquoi), permet, semble-t-il, de réaliser mille un désirs. Son nom ? L’Urgkluzurbrut. Son auteur ? Urgkl Iyekwe, grand magicien tombolien (1) dont les talents en la matière surpassent largement ceux de David Copperfield. En théorie, détenir, éditer, vendre ou prêter ce fumeux ouvrage est prohibé et par le droit commun imaginien, et par le droit mystique fibreux. Son contenu, en effet, fort de 1400 pages, renferme nombre de passages contraires aux bonnes mœurs et pas mal incitent au meurtre ou au viol, sans oublier le vol, l’envoûtement, les mutilations et pareilles autres joyeusetés. Le grand chroniqueur préhistorvillois du paranormal, Zéphyrin Amanyvor, prétend (et je crois qu’il dit vrai) avoir lu en entier l’étrange pavé. Il nous a livré, dans une émission spéciale de la nuit du 4 au 5 avril 2009, la substance de l’Urgkluzurbrut en dix points comportant chacun trois solutions. Il a du reste évité les formules incantatoires. Nous savons cependant que les arcanes les plus obscènes ou les plus gores ont été omis par notre journaliste.

1. Comment devenir riche en moins de deux ?

   Rien de plus simple : suffit d’avaler toutes crues six langues de poules grises avec un demi-verre de sperme de crotale une nuit de nouvelle lune.

   Sinon, il y a aussi la patte avant droite d’un chaton siamois de 13 jours à frire dans de l’huile de castor durant 45 minutes, avec poils et griffes qu’il faudra bouffer. Notez ici qu’il n’y a pas de confusion lors de l’emploi du terme « siamois » : il ne s’agit guère de l’espèce (chat du Siam), mais d’un matou… à deux têtes !

   Si vous trouvez ce procédé quelque peu inaccessible, il vous reste à vous balader nu au travers le cimetière de Rhatrageux (2) sous une violente pluie une nuit de lune gibbeuse à deux heures du matin pendant deux heures. En outre, sur vos hanches, vous devrez porter un collier fait d’intestin grêle de fennec de Lourd (3). L’âge et la couleur de l’animal importent peu.

   Toutes ces méthodes garantissent que vous serez plus riche que Crésus dans la semaine. À essayer !...

2. Les moyens les plus sûrs d’avoir une mémoire d’éléphant

   La technique infaillible en la matière se présente doublement infractionnelle.  C’est qu’il convient de boire 100 ml de menstrues fraîchement recueillies d’une femme de 38 ans ayant eu deux gosses mâles. Le récipient devant servir de coupe ? Un crâne de savant préhistorvillois ! Il faut boire à son œil gauche ! Je disais que la méthode fait naître deux infractions : outrage public aux mœurs et violation de sépulture, cette dernière pouvant devenir meurtre par homicide si le savant a été enlevé, puis zigouillé à vos soins.  Je déconseille vivement d’user de telles pratiques.

   Comme méthode alternative aboutissant au même résultat, prenez trois cuillères à soupe de bave de phacochère mélangées à des boulettes de viande de rat d’égouts cuites à la vapeur. Euh… Deux boulettes et demie feront l’affaire.

   Si ça ne vous dit rien, alors partez en savane imprenable (4) un 21 mars, jour d’équinoxe.  Abattez-y un renard, ouvrez-lui la tête et consommez cru l’hémisphère droit de son cerveau avec une cuillère en bois d’eucalyptus.

   L’application de l’une de ces trois pistes vous permettra de mémoriser sans effort des encyclopédies et de vous rappeler instantanément plusieurs choses… 

3. Je veux avoir une peau et un visage sans rides ni boutons

   

   Fastoche ! Invitez une pucelle de 16 ans et 14 jours chez vous, de préférence affamée ou ayant un certain appétit. Faites-lui avaler deux litres et demi de lait de chèvre albinos. Prenez un bol en plomb et demandez à votre gamine d’y dégorger. Repue et indubitablement dégoûtée, notre gamine vomira à grands jets et sans retenue. Si elle ne veut rien faire sortir, foutez vos doigts dans sa gorge pour faciliter la purge. Dès que notre vierge s’est bien vidée, piquez-lui l’auriculaire et faites tomber cinq gouttes de son sang dans le fameux bol. Mêlez le tout et appliquez la mixture après une heure sur votre peau. Ladite mixture ne doit pas servir plus d’une semaine et il est interdit de la conserver au frais.

   Si vous n’avez pas de jeune innocente à votre portée, procurez-vous 250 g d’excréments de gazelle sourde du Ghothal (5) desséchés au soleil durant huit heures. Macérez cela dans un demi-litre d’eau provenant de la rivière Stegonia qui coule pas très loin de là. Six heures plus tard, agitez la potion et appliquez-la sur votre minois ou ailleurs.

   Trop compliqué pour vous ? Allez acheter un perroquet mâle vert à Eznewplace (6). Allumez un grand feu à l’intérieur duquel vous jetterez la bête vivante. Qu’elle brûle au point de se carboniser. Retirer le volatile, qui n’est plus qu’un morceau noir et fumant. Broyez-le au point de le pulvériser. Mélangez la fine poudre ainsi obtenue avec 5 cl d’urine de scorpion du Tortaupion (7). Appliquez la pâte sur votre visage ou ailleurs sur votre peau.

   L’Urgkluzurbrut garantit un résultat immédiat dont les effets peuvent durer 19 ans !

4. Attirer des meufs ou des gars comme merde (euh, pardon… miel) attire mouches

   Autant vous prévenir : ce que je propose ici peut me coûter si pas mon poste à Radio Nguma, au pire un procès avec emprisonnement à la clé. Si vous estimez que votre fort n’est pas le charme, invitez une pucelle (ah ouais, encore…) préhistorvilloise, jolie de visage comme de formes, ayant eu 25 ans il y a 23 jours. Faites-lui boire de telles quantités d’alcool qu’elle en soit totalement inconsciente. Arrangez-vous pour qu’elle ne rende pas toute cette bière ingurgitée. Déshabillez-la entièrement et sodomisez-la entre minuit et minuit quart. Vous devez avoir un orgasme. Juste après, prélevez-lui 50 ml de sang au niveau de la cuisse droite, sang que vous avalerez cul sec. Si vous êtes plutôt une femme en manque de grâce, le rituel demeure le même. À la différence que l’enculade est un exercice qui vous sera irréalisable (à moins que vous soyez transsexuelle). Selon le manuel, en substitution, il faudra copieusement pisser sur le visage et le torse de celui que vous avez capturé après avoir ingéré 1500 ml de jus de goyave. Bien entendu, vous l’aurez deviné, ce ne sera pas une femme, mais un homme de 25 ans, qui servira pour l’expérience. Il doit être chaste, cela va sans dire…

   Cette solution vous rebute-t-elle ? Pas d’inquiétude ! Si vous êtes en panne de séduction, trempez dans 350 ml d’eau de robinet pendant cinq jours une paire de chaussettes ayant été portées par une star du X trois jours durant. Ladite star devra avoir porté des bottes noires et sera un homme si vous êtes une femme ou une femme si vous êtes un homme. Cette opération accomplie, gobez l’infâme liquide entre trois et quatre heures du mat, nu comme un ver et les jambes en tailleur, à l’abri des regards indiscrets.

   Ça ne vous enchante guère, avoir le goût du pied dans la gueule ? Alors faites une bouillie très pâteuse avec trois testicules de paon et la lymphe d’une guenon de mandrill olokilien. Avalez la moitié de la substance et servez-vous de l’autre comme suppositoire, matin, midi et soir, respectivement à 7 h, 14 h et 21 h.

   Sûr et certain, toutes les filles ou garçons de la Fac, selon que vous êtes un gars ou une gonzesse, accourront vers vous, prêts ou prêtes à se damner pour bénéficier de votre intarissable amour…

5. Trois porte-bonheurs infaillibles

   Voulez-vous avoir de la chance à revendre ? Vous n’avez qu’à couper la patte gauche d’un macareux de Gluant (8) que vous tremperez dans du vinaigre à l’intérieur d’un bol en bois de cyprès. La macération doit s’effectuer en trois semaines sous le toit d’une vieille grange de maison abandonnée. Je tiens à vous signaler que depuis 1994, le macareux gluant (9) est une espèce protégée dont la chasse est strictement interdite. Gare à vous si vous vous faites prendre, car les sanctions s’avèrent sévères (10). Je ne sais pas si votre porte-bonheur (que vous devrez par ailleurs porter autour du cou) vous les évitera…

   Au cas où vous ne voudriez pas affronter la justice, procurez-vous une molaire de requin tricornu (11) et une griffe de corbeau trentenaire. Broyez le tout et mettez la poudre dans un médaillon de bronze à porter autour du cou, mais de manière peu visible, c'est-à-dire sous votre pull et/ou votre chemise.

   Cela ne vous dit rien ? Ben, tatouez-vous donc les initiales de votre nom au fer rouge sur la poitrine et placez sur la brûlure de la cendre issue de la combustion totale d’un pancréas de chouette effraie de Préhistorvilles. Manœuvre aussi pénible qu’extrêmement ardue à réaliser… Tailler ses initiales sur son torse avec un objet ardent relève de la haute gageure !

  Urgkl écrit sans sourciller que l’un ou l’autre porte-bonheur vous apportera une telle baraka que les balles de fusil sembleront vous esquiver et la mort vous fuir un assez long moment (non indiqué).

6. Voir, entendre et sentir des choses dont le commun n’a ni la perception ni l’aperception

   Ce long titre veut simplement dire qu’une fois exécuté le tour de votre choix, votre don de vision ou de voyance sera décuplé, votre odorat félin et votre ouïe canine, voire même voisine de la télépathie ! Une abondance de qualités à acquérir du coup, mais, nous le verrons, au prix de pas mal de sacrifices…

   Dans la zone désolée et marécageuse des Likukumons (12), capturez vivant un condor mâle. Arrivé chez vous, tranchez-lui la tête et récoltez son précieux sang. Extrayez sa moelle épinière et écrasez-la dans le récipient contenant le sang. Faites bouillir le tout à feu doux dans un demi-litre d’eau de l’Océan-Dimensions (13) contenue dans une carafe en quartz amorphe (14) lors d’une pleine lune du mois de septembre (mais pas du 21).

   Pour éviter de fatigants déplacements et les dépenses nécessairement élevées qu’occasionne ce genre de voyages et de captures, l’Urgkluzurbrut propose une solution plus souple, mais aussi plus… putride. Attrapez un pigeon de belle taille sur la place publique. Fracassez son crâne à l’aide d’un petit marteau. Laissez pourrir l’animal dans un coin humide et obscur, mais quand même accessible aux mouches et autres bestioles de même registre. Dès que le nombre et les dimensions des larves deviennent conséquents, rassemblez-les dans un verre. Faites-en une purée bien gélatineuse. Quelque temps plus tard, retirez le foie en décomposition du volatile et déposez-le sur une assiette en faïence. Ingérez la bouillie larvaire tout en vous servant du foie comme pain.  Attention ! Interdiction de gerber l’immonde boisson. Il est cependant presque à 100% certain que vous serez terrassé par une sévère intoxication alimentaire…

   Trop peu ragoutante pour vous, la procédure ? Recueillez plus ou moins 200 g de caca de dauphin gravide. Faites sécher la déjection en plein soleil durant deux jours sur une pierre en marbre bleu. S’il ne pleut pas au cours de ces deux jours, c’est que le Ciel est vraiment de votre côté. Toutefois, il y a encore du chemin. Demandez une bonne dose de marijane à l’un de vos potes dealers ou peu respectueux de son état mental. Broyez la merde de dauphin jusqu’à ce qu’il prenne l’aspect d’une fine poudre vert noirâtre. Mélangez cela avec la marijuana et faites un joint de 15 cm. Fumez-le jusqu’au bout à partir d’une heure du matin. Après avoir plané durant pas moins d’onze heures, votre sixième sens se trouvera amplifié. L’Urgkluzurbrut prévient toutefois que ce sera si soudain qu’il vous prendra un bon moment avant que vous vous accoutumiez à cette nouvelle réalité qui, ma foi, ressemble beaucoup à un délire psychédélique provoqué par la drogue…

7. Jouir d’une santé on ne peut mieux pétillante

   Les gens vous taquinent à cause de votre air égrotant de poisson pas frais ? Chaque mercredi à 10h, avalez un quart de verre composé de larmes de zèbre flatulent et d’un ongle pulvérisé de tortue des Îles Crochues (15). Je vous souhaite tout le bonheur du monde pour vous procurer de manière régulière ces deux ingrédients capitaux sans commettre de délit (16)…

   Autre technique : mangez cru une fois le mois le jabot d’un corbeau de 45 ans révolus. Je reconnais la recette quelque peu utopique. Avoir en effet à sa portée un stock de jabots de corbeau quadragénaire n’est pas à la portée du premier venu…

   Il y a néanmoins une solution moins « alimentaire ».  Demandez à un chapelier de vos amis de vous confectionner un couvre-chef fait de fourrure d’hyène pleinement gavée. Une fois le charognard dépouillé, ouvrez l’estomac de l’animal et déversez son contenu sur sa fourrure. Abandonnez cela aux intempéries durant 60 h et demandez à votre pote confectionneur de chapeaux de se mettre à l’œuvre.

   Chacun de ces stratagèmes vous dotera d’une santé à toute épreuve. Aucune maladie ne vous frappera plus, de la peste à Ébola en passant par H1N1 et le charbon, sans oublier le VIH. Quant aux techniques de mithridatisation, c’est au point suivant.

8. Résister aux poisons les plus violents, quelle qu’en soit la forme

   Euh… Je trouve personnellement ce titre assez aguicheur. Si Urgkl vivait encore en 2009, il en rectifierait un tant soit peu la tournure. Qui en effet (à moins d’être vampire ou zombie) peut survivre à une injection de 20 ccs de gel pour cheveux ? Ou à l’ingurgitation d’un verre d’acide sulfurique concentré ? Je crois aux miracles. Ça ne marche malheureusement pas à tous les coups (en fait, ça marche très rarement…). Ceci dit, revenons à nos moutons. Au cas où vous douteriez fortement de la non-toxicité de la tarte offerte par une de vos collègues de service, notre bouquin vous recommande cette astuce avant de consommer ladite tarte : grillez en brochette une mygale toute remplie d’œufs. Son ventre va sûrement éclater aux premiers contacts de la flamme et tout le bordel d’éclaboussures. Un détail : notre arachnide doit avoir séjourné une semaine et demie dans un flacon en verre fumé contenant du vin de palme.

   Le moyen que je vous livre maintenant est fort risqué, car une fois accompli, vous flirterez avec la mort à tout instant. À réserver aux pros et autres intrépides. Donc, allez chez l’herpétologue du coin ou en pleine savane imprenable prélever une quantité non négligeable de venin de mamba améthyste (17) et 50 ml de venin de scorpion roux d’Asthénasie (18). Agitez ces deux dangereux liquides dans une éprouvette de labo et chauffez au bec Bunsen pendant 35 secondes. Injectez-vous le premier jour (la première nuit, en fait, à 3 h du mat) 0,5 ml de cette substance. Le jour suivant, augmentez la dose de 0,25 ml et ainsi de suite jour après jour jusqu’à ce que l’éprouvette soit vide. Si vous vous en sortez vivant, de cette épreuve quasi-suicidaire, alors plus aucun repas ne peut vous effrayer, même si ce dernier s’avère plus qu’avarié. Concernant les poisons par injection ou par inhalation, l’Urgkluzurbrut n’en pipe mot. J’vous disais que l’auteur a dû déborder d’ardeur lorsqu’il rédigea cette partie de son ouvrage…

   Si vous ne voulez pas jouer au martyr de l’ésotérisme (et je vous comprends fort bien), il vous reste la méthode du caillou d’Aïcapik (19). En alpiniste chevronné et hardi, rendez-vous sur la montagne maudite. À 7000 m d’altitude, à l’aide de votre piolet, retirez un morceau de 30 g de granit veiné. Une fois dans votre chez-soi, recouvrez le caillou d’une peau de gecko foudroyé durant 1 h 45. Une fois le caillou trempé ou déposé sur ou dans un plat, celui-ci sera débarrassé de toute substance altérant le bon fonctionnement des organes. J’ai le net sentiment que ce procédé pue la farce à plein nez. Ici, Urgkl voulait vraiment nous embobiner. Un gecko foudroyé ? Je me gausse encore ! Et le granit ? Elle est bonne, celle-là ! Tout le monde sait que nul humain ne sort vivant une fois le Mont Aïcapik gravi, même de trois mètres ! Bof, passons…

9. Contrer les mauvais sorts

  D’aucuns croiront qu’avoir la vue extralucide et le flair affuté suffisent à éviter les mauvais coups occultes. Erreur monstrueuse ! Voir un danger et s’en protéger sont deux choses distinctes. Les trois méthodes que je vous expose, aux dires d’Urgkl lui-même, vous donnent la possibilité de parer toutes les attaques provenant du monde invisible.

   Première méthode : extrayez la bile d’un phoque femelle et quatre calculs rénaux d’un obèse hypotendu de moins de 30 ans. Faites une pâte de ces choses et insérez la mixture dans un pendentif en forme de cristal naturel de quartz, mais taillé dans de l’ébène tombolien, bois réputé imputrescible. La corde qui permettra que votre porte-bonheur (c’en est un, en quelque sorte) se porte à votre cou devra être à base de tendons de croacrazore de dix ans. Vous verserez obligatoirement dans le braconnage pour exécuter cette manœuvre. C’est que le croacrazore fait partie des espèces protégées depuis 1915.

   Deuxième méthode, douloureuse, mais aussi quasi-impossible : muni d’un stylet en cuivre ayant rougi à la flamme produite par l’incandescence des cendres issues du charbon de bois de séquoia nain (une autre espèce protégée), tracez un pentagramme sur votre dos, côté épaule droite. Facile à écrire : quel humain normalement constitué est capable de dessiner à l’aveuglette un dessin complexe sur une partie de son corps au moyen d’un instrument qui fait vachement mal, en l’occurrence une tige de métal portée au rouge ?

   La troisième méthode vous donne l’opportunité de repousser les ondes négatives durant votre sommeil. Sous votre lit, placez un miroir ayant appartenu à un notable de Couleuvra-Aikon (20). Déposez dessus un bec de toucan rincé à l’eau de Javel pendant un quart d’heure. Croyez Urgkl, tous vos cauchemars et oppressions nocturnes ne seront désormais qu’un triste souvenir.

10. Comment paraître toujours jeune et, accessoirement… avoir une bonne haleine ?

   Apparemment, cette question ne préoccupait aucunement celui même qui se l’est posée. En effet, Urgkl s’éteignit à l’âge respectable de 105 ans en 1862 et avait, à ce qu’on raconte, un aspect tout ratatiné, tout desséché et maigrichon, loin du physique de l’athlète venant à peine de franchir le cap de la vingtaine. Par ailleurs, sa bouche schlinguait le pet de quelqu’un qui a abusé de haricots verts ou de choux-fleurs. Peut-être le défunt sorcier n’avait-il pas les moyens de réaliser ce vieux rêve de l’éternelle jouvence et celui, moins fou, de la bonne odeur buccale. Il convient de le reconnaître, les pratiques recommandées dans l’ouvrage s’avèrent extrêmement délicates et difficiles à observer. Quand, par exemple, l’Urgkluzurbrut demande de s’enduire de fiente de colibri sur tout le corps, de se balader dans son plus simple appareil en plein midi à travers Malether pendant 25 minutes et de pointer son sexe en direction du soleil au zénith une bonne demi-heure, ça vire carrément au délire psychotique. 

   Ou encore le passage, en page 896, qui conseille de boire d’une traite un demi-litre de vomissure de vieux sage tombolien composée de mangues et d’abricots. Beurk ! Au moins, l’âge du vieillard n’est pas mentionné. Je tenterai avec le gendre de la tante du cousin germain du demi-frère d’un oncle par alliance, un véritable goinfre…

   La dernière pratique consiste à porter un slip fabriqué en peau tannée de brebis borgne et de demeurer sans respirer environ huit minutes dans la cascade Khuskhuda (21) en plein 11 h.    

1 De Tombolo, village mal famé de la Région de Fibreux, grouillant de faiseurs de mauvais sorts et autres marabouts peu amènes, cannibales dans leurs heures perdues.

2 Célèbre cimetière aux environs de Préhistorvilles, magnifique la journée, mais sinistrissime dès le coucher du soleil. Toute une histoire y est consacrée dans ce blog.

3 Région du pays d’Imaginos, la moins pluvieuse, mais aussi la plus avancée technologiquement.

4 Les Imprenables sont une vaste surface broussailleuse parfois entrecoupée de forêts-galeries, qui s’étend sur trois région d’Imaginos : Lourd, Coriace et Fibreux.

5 Le Ghothal est une région boisée à 700 km au Nord de Préhistorvilles, non loin du fameux « kilomètre 723 » et de la ville d’Olokilo.

6 La place marchande la plus fréquentée de Malether.

7 Tortaupion est un plateau herbeux à la frontière Coriace-Fibreux, deux régions d’Imaginos.

8 Une autre des cinq régions d’Imaginos.

9 « Macareux gluant » ne veut pas dire « oiseau marin couvert de viscosités », mais plutôt « macareux vivant dans la région imaginienne de Gluant ».

10 Dix à quinze ans de prison fermes.

11 Une espèce particulièrement redoutable qui infeste les eaux de la Mer de la Double Origine, dans la région de Gluant, la plus grande mer intérieure d’Imaginos.

12 Les Likukumons sont une suite de 14 marécages couvrant environ 1730 km2 bordant un espace classé patrimoine imaginien : le Parc des Croacrazores, ces derniers étant des dinosaures amphibies et volants tenant de l’archéoptéryx et du diplodocus.

13 L’Océan-Dimensions est une masse aqueuse sans limites connues et dépourvue de créatures vivantes qui ceinture le pays d’Imaginos. Des rives à une distance x, la profondeur est également indéterminée. À partir de 500 km d’altitude, ledit Océan est invisible et indétectable, phénomène très curieux et totalement inexpliqué à ce jour ! Je parlerai de cette singularité physique dans une prochaine histoire.

14 Par « amorphe », entendez « originaire de la Région d’Amorphe », une des régions les plus hermétiques d’Imaginos, très chargée en mystères tant archéologiques que mystiques.

15 Les Îles Crochues sont un archipel paradisiaque en pleine Mer de la Double Origine, dont la forme évoque celle d’une tête de Viking surmontée de deux cornes.

16 Les tortues de ces contrées sont classées espèce en danger et trouver un zèbre ballonné chaque semaine vous poussera à le bourrer inutilement de mélèze et, par conséquent, à le faire souffrir, ce qui constitue, à Imaginos, l’infraction de souffrance gratuite et inutile d’animaux vertébrés.

17 Le mamba améthyste est un serpent de couleur violette, long seulement de 40 cm, mais dont la morsure expédie quiconque ad patres dans le trio de minutes qui suit…

18 L’Asthénasie est une sous-région de la Région d’Amorphe, au Sud-Ouest d’Imaginos, dont le scorpion roux, invertébré de 15 cm du dard aux crochets, est un spécimen. La piqûre de la bestiole n’est pas mortelle, mais plonge la victime dans d’atroces souffrances durant trois heures.

19 Le mont Aïcapik est le pic le plus élevé d’Imaginos, avec ses 21 042 m ! J’ai consacré toute une histoire à cet endroit ensorcelé d’Imaginos.

20 Couleuvra-Aikon est une cité bourgeoise à 428 km à l’Est de Préhistorvilles et qui abrite plusieurs lignées de familles fibreuses d’anciens rois, barons et autres ducs.

21 Khuskhuda est à 150 km au Sud de Malether. Elle est classée patrimoine imaginien de par la beauté du site et de la chute portant ce nom. Elle brasse chaque jour quantité de touristes venus de tous les horizons d’Imaginos. Je vous souhaite beaucoup de courage et de détermination si vous voulez vous y baigner en slip de laine en bravant tous ces regards étonnés…